Vos interrogations

Le vrai besoin de mes clients n’est pas l’apport d’expertise technique, ni la mise en place d’une nouvelle méthode miracle.

C’est d’avoir une vision claire de sa problématique particulière et du chemin qui va lui permettre de la résoudre.

J’interviens sur des missions où il s’agit de répondre à une problématique complexe et unique.

Dans un tel cadre, appliquer « brut de fonderie » des méthodes existantes est improductif, voire dangereux.

Le besoin de mes clients : disposer d’une méthodes claire, cohérente, accessible.

Ce que j’apporte à mes clients : l’élaboration d’une méthode spécifiquement adaptée, suivie de la mise en oeuvre de cette méthode.

A la demande de mes clients, je peux les accompagner afin qu’ils s’approprient la démarche et deviennent autonomes.

Voici quelques-unes des questions que se posent mes clients …

Mon fournisseur va-t-il me livrer un produit à la hauteur de mes attentes ?

Les utilisateurs exigent de la qualité, les concepteurs et développeurs font la qualité.

Pour que la qualité du logiciel soit au rendez-vous, les exigences doivent être exprimées dans un langage compréhensible par tous.

Comment exprimer avec efficience et clarté des besoins qui reflètent un vrai consensus  ?

La réussite du cahier des charges est un facteur important de la réussite du projet qui suivra, et du produit qui en résultera.

L’élaboration du cahier des charges, principal élément formel du dialogue entre client et fournisseur, sera réussie si …

  • les parties prenantes communiquent régulièrement
  • Les utilisateurs du futur système participent activement à l’expression des besoins
  • le document d’expression des besoins est écrit dans un langage clair et compréhensible par tous.
  • Ce document prend en compte à la fois les besoins fonctionnels, les exigences de qualité et les contraintes techniques.

Comment choisir entre les dix logiciels qui se prétendent chacun leader du marché ?

Pour faire le bon choix, il est nécessaire de

  • connaître les besoins de l’organisation
  • pondérer les besoins : départager entre l’indispensable, l’utile, l’accessoire
  • trouver un équilibre entre les besoins des différents types d’utilisateurs : ils peuvent être très différents
  • déterminer la couverture : intersection entre les besoins des utilisateurs et les fonctions offertes par les produits
  • expertiser techniquement un logiciel
  • analyser l’intégrabilité du système à l’étude dans le système d’information de l’entreprise, sur le plan technique, organisationnel et humain.

Ceci est obtenu grâce à une démarche

  • descendante : elle va du général au particulier, en affinant à chaque étape,
  • participative : on cherche le consensus entre les acteurs,
  • globale : on tient compte des fonctionnalité demandées, de l’usage, des contraintes techniques, de l’organisation, de la culture d’entreprise.

Cette application informatique est-elle adéquate ? Peut-elle être améliorée ?

Les audits et diagnostics d’applications et de produits logiciels s’inscrivent dans une démarche générale d’amélioration.

Une démarche structurée et des techniques adéquates permettent de mener le diagnostic avec efficacité afin d’examiner les différents aspects de l’application : utilisabilité (ergonomie), architecture, technologies utilisées, style de programmation.

Notre projet est-il sur la bonne voie ?

Un diagnostic de projet de développement est l’occasion d’examiner les méthodes, techniques et outils mis en oeuvre pour assurer la qualité du logiciel produit. Un tel diagnostic permet d’anticiper, et dans une large mesure, de corriger, les dérives de coût, les dépassements de délais, les risques sur la qualité.

Un diagnostic peut être focalisé sur les risques liés au projet, la démarche de conduite de projet oules outils de développement utilisés.

To top